Le secret de Léonard de Vinci

(suite)

 

 

 machine volante de Léonard de Vinci.

     

 

 

  Les indices de « voile » laissés par Léonard dans la « Joconde » sont judicieux. Dans la navigation, c'est bien une voile qui offre une prise au vent et permet aux navires d'avancer, exactement comme dans le principe du parachute. Le dessin ci-contre donne à penser que Vinci n'aurait pas été surpris par l'invention du delta-plane !

 

 

 

 

Tableau "Sainte Anne, la Vierge et l'Enfant" de Léonard.

 

 

 

 

 

 

 

« Sainte Anne, la Vierge et l'enfant Jésus » est un autre tableau légendaire de Léonard. Comme souvent, le peintre n'a laissé que peu d'informations concernant sa genèse ; on suppose qu'il y travailla de façon intermittente pendant 8 ou 9 ans. Marie est assise sur les genoux de sa mère Anne ; elle regarde tendrement son fils Jésus qui joue avec un agneau. Ce regard mâtiné de tristesse contribue à la symbolique catholique de l'oeuvre: la Vierge sait que Jésus est l'agneau de Dieu qui sera immolé pour le salut du monde.

      

Où est l'ésotérisme?

 

Marie porte dans le dos un probable panier à provisions : cette surface du tableau donne lieu à une ambivalence incroyable !











Le secret du tableau Sainte-Anne.Le mystère du tableau Sainte-Anne.

 

Après une bascule de 90°, la tête d'un cygne apparaît. Il pose le bout de son bec sur le couvercle du panier, qui semble un disque, lui-même posé sur la tête d'un singe portant un chapeau. Soyons direct et précis : l'oiseau est un symbole du vol ; le disque est la forme classique des ovni et le singe pourrait être le pilote de la machine volante. Le cygne touche le disque du bout de son bec pour indiquer sa nature volante. Léonard s'est-il intéressé au phénomène ovni ?

Dans une bonne reproduction du tableau, la tête simiesque est précise, avec l'oeil, le nez et la bouche bien figurés. L'arrondi de l'épaule est donné par les plis de la robe de Marie. Le disque qu'il porte sur la tête peut aussi bien se
comprendre comme la machine qu'il pilote ou comme un casque aéronautique.

 Esotérisme dans un dessin de Léonard de Vinci. 

On conserve de la main de Léonard un ahurissant croquis préparatoire. On y retrouve le visage avec son chapeau, l'épaule et le disque sur la tête!

(Windsor Castle, royal coll. n°12528).

 

Au fait, pourquoi un chapeau ? Peut-être parce que c'est la forme de nombreux ovni, décrits dans le passé comme étant des « chapeaux volants ».

 

Comme d'habitude en ésotérisme, le vocabulaire descriptif offre une importante clef de déchiffrage. On peut dire que le CYGNE nous fait SIGNE qu'il y a un SINGE. Le disque est lui aussi un SIGNE, c'est-à-dire un « miracle », ce qui n'est pas loin du domaine céleste, puisque le même mot au pluriel nommait les « astres ». La vision d'un probable vaisseau spatial observé à la Renaissance pouvait tout à fait s'accorder avec le mot "signe". Dans le même axe, il convient de noter qu'il existe une constellation du Cygne. Il est narré dans les Évangiles comment les pharisiens demandèrent à Jésus de « leur faire voir un signe venant du ciel». L'enchaînement des jeux de mots est considérable car le mot « singe » est quasiment une anagramme de ENGINS, convenant aux ovni. Celui-ci est de couleur rouge, fréquemment observée par des témoins ; c'est la couleur du feu, qui est « igné » et au pluriel IGNES! Les formes peintes ramènent à des mots qui se ressemblent étrangement. Cinq siècles après sa mort, Léonard de Vinci semble attirer notre attention sur les ovnis et leurs pilotes.

 Tableau de Filippo Lippi.


  Voici un tableau attribué à Filippo Lippi, une "Vierge à l'Enfant avec Saint-Jean". Les personnages sont les mêmes que ceux du tableau la "Vierge aux rochers" de Léonard, tableau que l'on va observer plus bas. Le peintre a figuré un ovni dans le ciel; le personnage d'arrière-plan a levé la main pour mieux l'observer.

  Le monde est petit puisque le fils de Filippo, Filippino, a bien connu Léonard! Les 2 hommes appartenaient à la commission chargée de donner un emplacement au "David" de Michel Ange.       

 

       Une énigmatique phrase de Léonard de Vinci se réfère probablement à notre sujet : « Le grand oiseau prendra son premier vol du dos de son grand cygne, emplissant l'univers de stupeur et comblant de sa renommée toutes les écritures, et gloire éternelle au lieu où il naquit... »


Le secret de la fresque peinte.

 





     Etrange, non? Le mystère de Léonard de Vinci pourrait être en relation avec le secret des ovni.


     On verse au dossier les 2 engins volants qui se trouvent peints sur une fresque du XIVème siècle, (au monastère de Visoki, Kosovo).


 







Biographie de Léonard de Vinci.